Six ans, c'est beaucoup. Pas encore l'âge de raison, mais on se rapproche. On a le temps de changer d'avis, de changer de vie. La question se pose, sinon elle ne serait pas évoquée. Nos choix en disent long, même à avancer masqué, à en être les jouets, trop complexes à décrypter. On miaule. Ce mystère fascine. Le duo des chats est souvent joué avec des masques félins. Je préfère voir les visages, connaître les émotions vraies. Le maquillage est une duperie, mais je la respecte. J'aurais craint de me réveiller avec quelqu'un d'autre dans mon lit.
Gioacchino Rossini était un sacré farceur. À la fin de sa vie, la musique l'écœurait, mais il continuait pour faire plaisir à sa compagne. "Gioacchino, écris-moi quelque chose, s'il-te-plaît !" Et Rossini composait Mon prélude hygiénique du matin. Il figure parmi ses Péchés de vieillesse avec Quelques riens pour album, Musique anodine, Quatre hors d'œuvre et quatre mendiants, Valse lugubre, Prélude convulsif, Ouf Les petits pois, Un saute, Une caresse à ma femme, Fausse-couche de Polka-Mazurka, Etude asthmatique, Les radis, Les anchois, Les cornichons, Le beurre, Prélude prétentieux ou Tarentelle pur-sang avec traversée de la procession... On dirait des titres à la Satie. Pas seulement les titres. Son éditeur était obligé de l'enfermer pour qu'il termine ses opéras. Le musicien s'en sortait en livrant plusieurs fois la même ouverture pour différentes œuvres dramatiques. On ne peut qu'admirer l'homme qui inventa le tournedos Rossini. Sa recette à base de viande et de truffe est devenue un cœur de filet de bœuf surmonté de foie gras et une sauce madère aux truffes. Je lis sur Wikipédia que son célèbre Duetto buffo di due gatti serait dû à G. Berthold, qui utilisa pour cela la cavatine de Iago dans Otello, ainsi qu'une Katte-Cavatine due à un compositeur danois. À qui se fier ?


Pendant que je tape mon billet dans le TGV et surfe grâce à la clé USB 3G+ icon 225, le chat Scotch ne moufte pas dans son panier. Nous avons été incapables de lui mettre sa laisse et j'en ai eu marre d'aller ramper au fond du wagon pour le rattraper. J'ai placé une seconde vidéo du duo des chats parce qu'en musique classique, à moins de savoir lire une partition, on apprend à connaître les œuvres en comparant les interprétations. Il en existe pléthore. La première a été filmée lors d'un Séminaire de Gérard Lemesne, la seconde avec Montserrat Caballé et Concha Velsaco.