Je crois que l'identité numérique n'est rien d'autre qu'une manière supplémentaire de se raconter aux autres.
Se raconter aux autres, raconter sa vie dans des espaces prévus à cet effet. Des espaces qui incitent à dire qui l'on est.
Non pas en restant anonyme, en inventant une fausse identité, en falsifiant, mais en livrant au contraire des détails de sa vie, privée et minuscule.
L'identité numérique est en quelque sorte une histoire à dormir debout, pour nous endormir.
Pourquoi cette demande d'identités ?
Un retour forcé à l'authenticité ?
Pourquoi ne pas se déconnecter, disparaître, ne rien dire - avec des mots - dit Charles Pennequin ?