approximatif

entendu ces temps-ci un mot que je cherchais depuis des lustres sans savoir que je le cherchais. Douze lettres pour dire exact le flou dans les paroles les dîners les rues des villes les gens les idées partout autour, c'est le mot approximatif.
Je parle j'entends ce que j'ai dit et brusquement désespérée d'avoir été tellement approximative. J'entends - parfois je participe à - des conversations mais les mots malheureusement ne sont pas tout près des pensées, les clichés ont la peau dure les expressions sont toutes faites pour des jugements ultrarapides. On parle je parle sans rien ouvrir - au contraire : réflexes autistes on boucle on ferme. Les paroles s'évaporent quel dommage : dans une grande approximation.
Celui-là en colère raconte de loin une anecdote (sans se souvenir de tout) tenue de quelqu'un qu'il n'a vu qu'une fois et il passe sa journée à verser sa révolte à des autres qui à leur tour vont se répandre en mille exemples illustrant plus ou moins l'anecdote en question déformée plus et plus devenue : approximative.
Celle-là dit le Japon quelle horreur, ce pays doit être : impossible à vivre. Bien sûr jamais elle n'est allée au Japon rien vu rien su mais une amie d'une autre amie a rapporté il y a deux ans un sale moment avec des japonais au Japon. Un p'tit moment mauvais souvenir et vertigineusement de l'autre côté de la planète une tablée renchérit approximativement confirme que le Japon ceci-cela affaire conclue.
J'ai assisté participé à des approximations collectives trempé dedans oui répugnant mais pas une sainte je me répète (re-aïe). Quand même de moins en moins non mais dites donc. Car dans ma tête un petit radar éclairé me prévient désormais presque toujours. L'intervention à contre-courant demeure difficile et puis il faut hausser le ton. Reste la solution silence cocotte-minute.
Justesse et précision dans la pensée sont qualifiées de qualités très intellos et écoutez la meilleure c'est quasi une insulte. Zut et vive les intellectuels. Vive les fous d'étoiles connaisseurs de la rotation des planètes vive les juristes qui citent le code civil l'article exact exactement. Etc.
Et puis la littérature bien sûr. Ouf. La littérature qui n'est pas approximative. Cherchant au plus près à dire au plus juste recevant le monde redonnant le monde. La littérature grâce à qui enfin ça saute aux yeux tout ce qui en dehors est tellement approximatif.

bougé(e)
albane gellé