Nous n'avons pas besoin d'expert pour valider -ou pas- une démarche.

Surtout, ne pas faire le recensement des épiphytes car tout l'intérêt est de se développer tranquillement, en toute impunité, dans un système.
A partir d'une expérience épiphytique, en générer d'autres, par transmission orale, le bouche à oreilles, le téléphone arabe, les rumeurs, l'effet papillon, un site Internet qui archive non pas les moments épiphytes mais les traces et témoignages de ces moments.
Les exemples cités ne sont pas épiphytes car ils sont déclarés et recensés. Et je ne souhaitais pas que le mien soit compris dans la liste car il devient maintenant inopérant.

Il faut comprendre que les moments épiphytes sont irrécupérables.
Le "vivre ensemble" se joue à 2 niveaux; le premier est ce que l'on met en place comme tactique épiphytique, le moment épiphyte lui-même, le second est la nécessité d'échanger autour de ces moments une fois activés et de leur donner une trace sans les nommer.
Tu sembles plus soucieux du second.