Ce titre est en référence à un texte de Liliane Terrier dont je voulais te parler, qui pourrait certainement rebondir et faire des liens relativement à tes projets de conversation« L’Art de la conversation sur le net ». J’y ajouterais d’autres œuvres plus anciennes et tout aussi conversationnelles comme les films de Jean Eustache, d’Eric Rhomer, de Judith Cahen et ceux d’Anne-Marie Miéville et de Jean-Luc Godard avec Tour et détour deux enfants une série télévisée réalisée en 1979 pour Antenne 2.

France, tour et détour sont des conversations avec deux enfants, un garçon et une fille.



France, tour et détour provoque un dialogue de la part des enfants mais aussi des spectateurs, interpellés par les questions et les commentaires en voix off : « Et ça fait longtemps que tu existe? Il y a combien de mètres de chez toi à l’école ? Ta hauteur a toi c’est combien ? Combien de fois ta hauteur pour aller à l’école ? Tu penses qu’on a dessiné les rues pour que tu t’y perdes ou pour que tu t’y retrouves ? Si tu perdais la mémoire comment tu ferais pour aller à l'école ?»

Il s’agit d’apprendre, de donner à apprendre le pouvoir de la parole, apprendre à dire, à converser, apprendre à arrêter de se taire, quitte à passer par de longs moments de silence et à user de détours conversationnels.

Conversation longue qui prend son temps et du coup rejoint l’expérience dont le processus est ici rendu tangible. Une conversation dont l’enjeu est le questionnement, laissant ainsi l’interprétation ouverte, cultivant le désir de prolonger la réflexion après la série, et encore après.