Pas facile de finir notre conversation sur une histoire de vidéo de chat, et pourtant je vais essayer ce challenge. En anglais le mot chat est "cat" et "chatter" signifie discuter.

En français, l'homonymie deviendrait une opportunité de langage. Chat signifie autant l’animal que la discussion. Donc il me paraît une bonne fin de conversation pour tchatchhh.

Ce film est un film dit de "Clic cinéma". Le spectateur clique par plaisir d’en voir plus. Dans ce contexte, ce geste prend une résonnance très pavlovienne. Le souvenir des précédents clics ramène à cet autre clic. Le geste de cliquer est très fréquent car on clique au moins à chaque fin de film et parfois pendant le film, (pour lire les commentaires par exemple). Le clic cinéma est avant tout lié à l’action et la réaction. Le clic cinéma produit des morceaux qui sont souvent dans une ambiance de répétition qu’on peut voir et revoir. Chatouiller le chat et susciter une réaction de sa part. Répéter l’opération et ainsi de suite. Les commentaires réagissent aussi sur ce principe d’action / réaction.



Surprised Kitty devient la quintessence de films de chats amateur concentrant à lui seul un réseau mimétique où le film qui marche le mieux exerce le plus grand pouvoir mimétique sur les autres ; ce registre très prolifique de vidéos de chats domestiques a de nombreux points communs avec les vidéo à caractère érotique / pornographique.

Films de chat et films pornos ont en communs l’élasticité des corps. Le chat est un animal interactif, joueur par nature, transformant n’importe quel objet en jeu, pelote, ficelle, bout, de papier. Il n’est pas surprenant qu’il devienne une star des films en ligne. Le chat des cartoons qui retombe sur ses pattes après avoir effectué des acrobaties, s'est étiré ou déplié passant par des ouvertures minuscules, son corps élastique défie les logiques de la morphologie humaine. Si les films de chat et de porno se retrouvent tous deux comme sujets de prédilection on pourrait y retrouver cette même attirance pour une malléabilité des corps, allié au désir d’outrepasser leurs limites.


Le chat comme l’a démontré Chris Marker est l'animal photogénique par excellence dont le regard semble dire plus qu’il n’y parait, toujours sûr de lui, marchant sans bruit, il est donc très bon acteur de sketches à profusion, tel un Buster Keaton de documentaire amateur animalier sans le savoir.