J'ai déjà séjourné au Lloyd Hotel et je me souviens que chaque chambre était unique, aménagée par un designer différent, et que l'art y tenait une place importante.
La vidéo dont tu parles est peut-être une œuvre, ce qui me semble tout à fait probable.
Cela dit, peu importe que ce soit l’œuvre d'un artiste, du moment qu'elle t'apparaisse à cette occasion, dans cette chambre, comme une œuvre, ou du moins, que tu éprouves une expérience artistique. J'ai déjà à maintes reprises cherché le nom de l'artiste qui avait réalisé ce qui me semblait être l’œuvre d'un artiste, en découvrant plus tard et par hasard qu'il s'agissait en fait d'un teasing, c'est à dire l’œuvre d'une agence de pub. Agence bien avertie, qui se nourrit de ce qui se fait en art, œuvrant ainsi à masquer dans un premier temps la marque pour laquelle elle travaille. La lessive ne fait plus vendre, il faut maintenant un rêve de lessive. Tu as remarqué comme tout est blanc au Lloyd Hotel !
Peut-être que certaines scènes de Vermeer m'ont l'air confiné parce qu'elles offrent un point de vue de voyeur, comme si le spectateur voyait par la petite lucarne une scène qu'il ne devait pas voir. Peut-être aussi, est-ce là, l'une des ambitions de Vermeer, intégrer le regardeur, y compris lui-même, dans la scène qui se déroule sous ses yeux. Jasmin se réveille...